• 0
  • 0
Tous les colliers 

C’est lui qui flirt avec le cou et se pose tendrement sur la poitrine et le cœur !

  • En savoir plus...

    Les colliers sont les parures de cou les plus volumineuses:

    Spécialement dédié au charme et à la séduction, le collier est un des bijoux les plus porté dans le monde. Il en existe de nombreuses sortes au noms imagés tels que les platrons, les colliers de chiens, les pendentifs longs ou courts ou les sautoirs…

    Cet accessoire qui se pose sur un vêtement ou directement sur la peau, orne le cou et le haut de la poitrine. Il agrémente l’encolure de la tenue apportant de la couleur et de la lumière au visage. Il en existe de nombreuses dimensions, formes et styles. Les parures de cou sont conçues généralement avec des éléments décoratifs sur le devant et une chaîne qui le ferme derrière le cou. ce peut être sous forme de variant du rubans aux perles, aux câbles gainés, aux liens élastiques, aux maillons en métal, et chaînes fantaisies ou précieuses…

    C’est dans cette catégorie de bijouterie qu’existent les créations les plus imposantes et impressionnantes car elles offrent aux créateurs la possibilité de s’exprimer sur une plus grande surface. Une multitude d’aspects et d’esthétiques peuvent les orner. Des détails fins, minimalistes et discrets ou des décorations de tailles moyennes et délicates. Mais sur les grandes pièces, imposantes et voyantes, l’artiste peut créer tout un monde enchanteur!

    La création de colliers:

    En création fantaisie haut de gamme, les tendances principales sont les thèmes ethniques, modernes, romantiques, classiques, baroques, bohèmes ou ludiques.

    Ils permettent des associations de couleurs et de matières très audacieuses. Les gemmes, pierres précieuses ou semi-précieuses, organiques ou naturelles rivalisent de splendeur. Tant de trésors naturels s’offrent au plaisir des yeux et des doigts du créateur.
    Ainsi vous apprécierez sans doute la richesse et variété des matières telles que le cristal, la nacre, la corne, le bois, les plumes, le cuir, le tissus, la dentelle. Mais aussi les coquillages, les résines artisanales, les céramiques faites à la main sont des sources d’inspirations. En métal vous verrez souvent sur ces compositions des estampés de bronze, des fontes d’argent, de cuivre antique, de l’or patiné….

    Autant de merveilles qui se marient harmonieusement pour se suspendre et s’épanouir à votre cou.

    Spécialistes, puristes et fashionistas : saviez-vous qu’il existant autant de sortes et d’appellations de colliers?

    Le torque est un tour de cou rigide ou semi-rigide qui peut être un grand anneau ouvert, massif, lisse, martelé ou ouvragé. Ce collier de métal était réputé dans l’antiquité car il représentait une récompense militaire chez les Gaulois, puis chez les Romains. Dans l’art contemporain de la bijouterie il est souvent tribal, moderne, baroque, exotique ou ésotérique.

    Le collier jonc est la version plus fine (fil ou tige de métal) et épurée du torque. Son design peut être aussi asymétrique. C’est un basic très contemporain qui sert souvent de support à un pendentif.

    Le collier ras du cou (ou tour de cou) est un collier qui se porte assez ajusté près de la naissance du cou, se plaçant parfaitement en rond. Il mesure de 35 à 40 cm. Son look est souvent vintage et classique.

    Le collier de chien se porte sur le cou qu’il habille verticalement. Comme un ruban noué autour du cou. Il est typé soit romantique rétro, soit moderne ou provocant selon son décor.

    Le collier plastron dans l’antiquité était une parure militaire ou royale qui couvrait le buste du cou à la poitrine. Il est imposant, racé et prestigieux. Parfait pour les grands soirs de gala, défilés, cocktails UP et les gravures de mode. Rendez-vous au Festival de Cannes !

    Le traditionnel collier uniforme ou « choker » est porté assez haut au dessus du décolleté, pend un peu en dessinant un rond légèrement ovale. Sa longueur est généralement entre 40 et 45 cm. Le plus classique est le collier de perles de tailles identiques ou de diamètres nuancés en dégradé. C’est un standard de la bijouterie : le plus porté, facile pour tous les jours et adaptable de manière chic ou décontractée sur une tenue de soirée.

    Le collier en V est la version en forme de pointe du collier uniforme. Même longueur entre 40 et 45 cm avec un élément pendentif sur l’avant. Il a tendance à allonger le cou et est très prisé dans tous les registres et physionomies.

    Le collier princesse est un peu plus long mais reste assez haut. Facile à porter il dégage un peu plus l’encolure créant un bel ovale et allongeant le cou. Il habille plus la poitrine mais ne couvre pas le bustier. Sa longueur est entre 45 et 55 cm. Il occupe l’espace du décolleté, l’échancrure d’une chemise normalement boutonnée.

    Le sautoir est une famille de bijoux qui comporte des noms différents selon la taille et l’aspect. Il en existe des courts et très longs qui peuvent mesurer de 55 cm à 1m20 environ. Le collier matinée est une parure de mi-longueur entre 55 et 70 cm généralement en perle, valeur sûre parfaite pour la touche intemporelle de charme au quotidien. Le collier opéra est encore plus long, entre 70 et 90 cm, extrêmement élégant et modulable car il peut tourner deux fois autour du cou. Le sautoir extrême ou collier rope est le plus long, surdimensionné et très sexy. De 90 à plus de 1m20 il permet de s’enrouler en écharpe au moins trois fois autour du cou. Le nec plus ultra de la féminité est de le laisser pendre dans le dos, sur l’épaule ou il pourra bouger, sinuer comme un serpent. Les sautoirs sont sensuels et sophistiqués car souples et fluides, dégageant amplement le cou et la poitrine. Ils sont très prisés et faciles à porter avec toutes tenues et en toutes occasions. Simples, multi-rangs ou accumulés, selon le style de la création ils connoteront l’apparence de manière bohème, ethnique, rétro, moderne… Ils ont tous la même particularité: « ils sautent quand vous dansez le Charleston ! ».

    Le pendentif long, est la déclinaison du sautoir, plus sobre avec un élément décoratif suspendu au bout d’une chaîne habituellement de 70 à 90 cm. Très pratique et facile à coordonner avec tous les genres de tops (chemises, tee-shirts, bustiers, encolures rondes, en pointe…) il a du caractère, très actuel et accessible. Jouer l’accumulation en l’associant à un autre collier créé un aspect plus luxueux et désirable. La version habituelle du pendentif « court » compte environ 45 cm de chaînette.

    Le médaillon est la version ludique et fonctionnelle de la médaille. C’est un bijou objet de forme ovale, ronde ou en forme de cœur dans lequel on peut mettre une à deux photos. Entre mini cadre et boite à secrets, c’est un grigri porte-bonheur qui sert à porter sur soit un symbole qui nous est cher. Anciennement ils étaient ouvragés de bas reliefs sculptés et servaient à contenir une image, un portrait miniature peint à la main, une mèche de cheveux, des reliques sacrées… Très prisé à la renaissance c’était un talisman célèbre à la réputation sulfureuse car il pouvait aussi permettre de cacher messages et poisons !

    Le collier écharpe et un bijou d’une largeur entre 1 et 5 cm et d’une longueur minimum de 1 m environ, travaillé en métal, textile, soie, tricot, maille, résille… Qui se noue serré ou ample dégagent plus ou moins le cou. Que l’on le fasse pendre sur l’avant, derrière, noué au dessus de l’épaule en le laissant retomber des deux côtés, un pan sur la poitrine l’autre dans le dos, cette garniture modulable a un cachet fou. C’est un accessoire de mode très séduisant, de longueurs, styles et matières variables. Beauté et panahe du style 1900, clin d’œil à Isadora Duncan.

    Les colliers col Claudine, col Claudette, sont des bijoux imitant ou représentant des cols de vêtements. Ils sont souples ou rigides selon l’évolution des modes et les innovations des créateurs. Le classique col Claudine est souvent semi-rigide, très graphique, d’un style moderne ou naïf, selon l’interprétation du styliste. L’aura « petite fille sage » joue sur l’ambiguïté et autorise des associations audacieuses, voire provocatrices. Le col Claudette est en dentelle, tricot ou crochet, souvent inspiré de tendance vintage, rétro et romantique. Cependant il peut devenir très anticonformiste et « branché » selon l’association osée. Coquins ou sérieux, ces bijoux intelligents sont très ludiques et intemporel car ils permettent de transformer réellement l’aspect d’un vêtement en laissant à sa propriétaire la liberté de réinventer indéfiniment sa garde-robe.

    Le collier lavallière est un dérivé inspiré des ornements rétros, habillant le cou des hommes et femmes : cravate ou foulard large et souple qui se noue en papillon, en deux boucles amples à la base du cou. Grâce féminine célèbre à la cour de Louis XIV ou charme et beauté au masculin typique des westerns. Actuellement c’est un bijou qui se noue en une ou deux boucles autour du cou, sur le devant ou dans le dos et qui peut prendre toutes les apparences : textile, chaîne, métal, perle, pierre fine, figuratif, abstrait, court, long, filiforme, volumineux…

    Le collier négligé, ravissant bijou ancien d’une modernité éblouissante, annonçant les figures simplifiées et géométriques des œuvres d’avant-garde et Art Déco. Fameux dans les années 1900, d’une structure en V long de 35 à 45 cm est orné d’un motif central d’où pendent de manière asymétrique deux pampilles. Il est devenu un classique intemporel par son originalité épurée, subtile et provocante. Son insolence discrète et désinvolte qui a cassé les codes magnétise toujours les regards. La Belle Époque : il rend hommage à l’impertinence charmante des icônes du début du siècle passé, Mademoiselle Coco, Sarah Bernhardt, Damia, Joséphine Baker… Bijoux souples, sensuels, faciles à porter, qui vont toujours aux femmes d’aujourd’hui.

    Le pendentif bola est la plus exquise des parures car la plus sacrée ! C’est un bijou de grossesse qui transmet des émotions et crée des souvenirs. Un accessoire d’origine ethnique, utile et vertueux car de manière sonore et douce, il lie le bébé en gestation, à sa mère et au monde extérieur. Le subtil tintement du mini grelot pendentif qui roule sur le ventre rebondi de la future mère, crée une connexion spéciale et conditionne le fœtus à la plénitude et à l’harmonie. Cette jolie tradition spirituelle et ancestrale est d’origine Indonésienne ; la longueur de la chaîne qui supporte l’ornement, mesure de 90 cm à 1 m. Ainsi le bébé à partir de la 20ème semaine de grossesse réagit à cette belle mélodie. Il la reconnaîtra après sa naissance et le calmera. Dans la tradition et les superstitions balinaises, les futures mamans utilisent cette invention géniale et magique pour protéger l’enfant des ondes négatives. Des petites clochettes existent aussi en pampilles, charms à ajouter aux colliers sautoirs pour apporter un supplément de poésie à ces moments privilégiés, précieux et uniques.

    EN OPTION, des longueurs génériques et sur-mesure : les mesures sont approximatives car selon la marque de bijou, le créateur peut ajouter une chaîne de rallonge qui permet d’adapter la taille de l’ornement.

    En conclusion il existe tant d’idées créatives et poétiques, d’objets fétiches, symboliques, d’ergonomies variées de colliers, de matières naturelles précieuses ou de fantaisie, de perles et pierres fines, serties, gravées, galbées, parures émaillés… Que l’on peut mettre dans la grande famille des colliers tout accessoire décoratif qui se porte autour du cou. Même la barbe courte et étroite, disposée en demi-cercle d’une tempe à l’autre : le collier de barbe si prisé actuellement par les hommes et les femmes !

    Perfection et détail, l’éternel féminin à la française. Créations Zor et Sébicotane. Artisan parurier à Paris depuis 1996.

Tous les colliers  73 items

Filters